Quels sont les outils d’observation des astres ? Farouk, 8 ans, Tunisie

Bonjour Farouk,
Les outils qui permettent d’observer les astres sont nombreux, mais ils se basent tous sur deux effets physiques de base, qui permettent de grossir ou de rapprocher l’image de l’objet observé : la réflexion et la réfraction de la lumière. La réflection se produit sur un miroir, alors que la réfraction correspond au passage de la lumière à travers une ou plusieurs lentilles. On trouve donc deux grandes familles d’instruments astronomiques, qui toutes deux se présentent sous la forme d’un tube : les télescopes, munis d’un miroir concave, et les lunettes, composées d’un système de lentilles. Autrefois, on appelait aussi les lunettes des "longues-vues" car l’astre observé à travers paraissait plus gros donc plus proche...
D’autres instruments sont des petits cousins de ces deux là, adaptés à différentes études des astres, et dont voici seulement quelques exemples :
Parmi les cousins de la lunette, le plus connu est la paire de jumelles, qui est l’association de deux petites lunettes et de prismes. Un plus compliqué s’appelle le scintillomètre, qui est une lunette dans laquelle une petite lampe d’intensité réglable permet, par comparaison avec l’étoile observée, de mesurer son éclat. Certains télescopes sont quant à eux équipés d’un système permettant de cacher l’image du Soleil et les lumières parasites, et donc de créer une éclipse artificielle de façon à étudier la couronne solaire, invisible dans d’autres conditions : c’est le coronographe. D’autres sont équipés d’un système de miroirs supplémentaires mobiles permettant de garder l’image d’un astre au même endroit ou dans une direction fixe malgré son mouvement dans le ciel au cours de la nuit (ou du jour pour le Soleil) : c’est l’héliostat ou encore le caeliostat. L’holomètre sert quant à lui à mesurer la hauteur d’un astre au dessus de l’horizon, et l’astrolabe à en déduire l’heure ou les coordonnées géographiques d’un lieu. Enfin, certains télescopes ont un miroir un peu particulier, car adapté à d’autres rayonnements que celui de la lumière visible. Par exemple, dans le cas des ondes radio émises par une étoile, on utilise un radiotélescope, dont le "miroir" est un treillis de fils métalliques plus ou moins serrés.
Mais dans tout cela j’ai failli oublier l’instrument le plus important, et qui dans bien des cas suffit déjà à profiter du spectacle merveilleux que nous offrent les astres : l’oeil, tout simplement !! Alors, bonnes observations... Camille