En quoi consiste le travail d’un astrophysicien ? Lisa, 14 ans, France

Bonjour Lisa,
Le travail du physicien, au sens général, est de trouver et comprendre les lois, les règles qui régissent le fonctionnement de la nature. Les physiciens expérimentaux réalisent des expériences, les analysent et définissent ainsi le comportement de la nature dans telle ou telle situation. Les théoriciens proposent des modèles des différents phénomènes qu’il faut alors confronter à la réalité afin de vérifier leur véracité. Ce sont à nouveau des physiciens expérimentaux qui interviennent pour cette étape. C’est par ce jeu des compétences et des moyens que la science progresse. J’allais oublier le langage dans lequel s’expriment les résultats de la physique. C’est un langage qui est identique tout autour de la planète, codifié de manière rigide, mais simple et donc universel : les mathématiques.
Dans la grande famille des physiciens, on trouve plusieurs branches, chacune correspondant à une spécialité, mais sans oublier que les branches sont issues d’un seul et même tronc ! Les physiciens nucléaires, les physiciens du solide, les physiciens des particules, les biophysiciens et bien d’autres encore, dont les astrophysiciens. Ceux-ci ont pour objet d’étude l’univers, de l’infiniment grand ... à l’infiniment petit, aussi surprenant que cela puisse paraître. En effet, ils sont attachés à définir les lois qui régissent les grands ensembles, du système solaire aux amas galactiques, en passant par les amas d’étoiles, les galaxies ; mais au-delà aussi encore. Certains se consacrent à comprendre le fonctionnement des étoiles. En cela, leur objet d’étude est d’apparence gigantesque, mais les lois étudiées sont celles qui gouvernent, par exemple, les réactions nucléaires. Tu peux imaginer les bonds à travers les ordres de grandeur. A l’échelle du petit, des physiciens sont intéressés par l’étude des rayonnements qui traversent l’univers en véhiculant ainsi de l’information. Les particules élémentaires sont aussi un domaine exploré par les physiciens comme par les astrophysiciens.
Je vais m’arrêter là, en oubliant certainement des pans entiers de ce qui touche à la physique et à l’astrophysique. Mais je pense qu’il est bien illusoire d’être complet en si peu de lignes. Mon avis est que chaque physicien trouve sa voie en fonction de ses goûts propres, mais qu’à la base, le questionnement est similaire pour chacun. Il paraît qu’un physicien garde un émerveillement d’enfant toute sa vie...
Je ne peux que t’encourager à aller au contact des astrophysiciens et tu verras à quel point ils sont passionnés. A bientôt, Yves-Patrik