Accueil du site > Les tiroirs aux questions > Planètes > A quoi correspond le relief que l’on voit sur certaines planètes (...)

A quoi correspond le relief que l’on voit sur certaines planètes ?

Sébastien (9 ans, Courdimanche, France)

jeudi 2 septembre 2010, par Michel Dionne

Bonjour Sébastien,
Chaque planète du système solaire a sa particularité.

- Mercure, la planète la plus rapprochée du Soleil, est criblée de cratères. Le plus grand, le bassin de Caloris, a un diamètre de 1300 kilomètres et les plus petits ont un diamètre de 1 micromètre. C’est très petit çà !

- Vénus est une planète où la plaine constituent 65% de la surface.

- Mars est caractérisée par une assez grande diversité de formes de relief (cratères de météorites, volcans géants inactifs, canyons profonds, champs de dunes, importants systèmes de failles et calottes glaciaires aux pôles).

- Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune sont des planètes géantes et très différentes des planètes mentionnées ci-dessus. En fait ce sont d’énormes boules de gaz, composées essentiellement d’hydrogène et d’hélium. Quand à Pluton, la planète la plus éloignée du Soleil, elle aurait des bassins et des cratères d’impacts météoritiques. Mais elle est tellement loin, que d’autres mesures seront nécessaire pour en savoir plus.
Il y a d’autres objets du système solaire qui sont très intéressants au point de vue relief. Ce sont Io, Europe, Ganymède et Callisto tous des satellites de Jupiter.
cliquer- Io est le plus actif. Sa surface est entièrement constituée de terrains volcaniques. Les volcans sont en activité. Les éruptions sont colossales : environ 10’000 tonnes de matériaux sont émis par seconde s’élevant jusqu’à 200 kilomètres d’altitude.

- Europe est un corps particulièrement brillant et lisse composé de glace presque pure.

- Ganymède possède deux types de terrains fondamentaux : des terrains sombres, riches en cratères et des terrains clairs constitués de glace. Pour terminer, Callisto est relativement sombre et complètement saturé de cratères d’impact.
Comme tu vois, la diversité est de mise dans les objets de notre système solaire. Et ce n’est fini. Avec la découverte de planètes autour des étoiles, d’autres surprises nous attendent.
A la prochaine ! Michel