Accueil du site > Les tiroirs aux questions > Planètes > Lorsque Vénus est visible dans le ciel, c’est le soir vers le couchant ou le (...)

Lorsque Vénus est visible dans le ciel, c’est le soir vers le couchant ou le matin vers le levant. Pourquoi ?

Rania (12 ans, Casablanca, Maroc)

jeudi 29 avril 2010, par Paul Berger

Bonjour Rania,
Super, Rania, je constate que tu connais déjà plein de choses sur Vénus, notre magnifique étoile du Berger. cliquerDepuis chez toi à Casablanca, en cette période de l’année, tu peux admirer Vénus sitôt après le coucher du Soleil en direction de l’Ouest. Pour t’aider à comprendre pourquoi Vénus est visible le soir ou le matin, je joins deux images à ma réponse : la première te montre Vénus en date du 15 avril 07 lorsqu’elle est étoile du soir et l’autre le 15 octobre 07 alors que la belle est de retour en sa qualité cliquerd’étoile du matin. Tu sais certainement que Vénus est une planète qui tourne autour du Soleil sur une orbite qui se situe entre la Terre et le Soleil. Tu peux voir cette orbite, représentée par le trait clair sur les images. Au fur et à mesure de l’avance des jours, Vénus va encore s’éloigner du Soleil sur cette orbite pour atteindre le point le plus éloigné vers le 2 juin ; ensuite, elle se rapprochera jusqu’à disparaître dans la lumière du Soleil au mois d’août. Vers la fin du mois d’août, elle réapparaîtra alors dans le ciel du matin et grimpera progressivement dans le ciel pour se retrouver au point le plus éloigné vers la fin octobre, presque comme sur la seconde image. En fait, c’est parce que Vénus se situe entre la Terre et le Soleil, donc que son orbite est plus petite qu’elle est bien visible le soir ou le matin, selon l’endroit où elle se trouve le long de son orbite. Sais-tu que la lumière de Vénus est si forte que tu peux même la découvrir dans le ciel encore bleu alors que le Soleil se trouve au ras de l’horizon ; as-tu déjà essayé de la trouver ? Si tu n’y parviens pas, attends le 20 avril et un mince croissant de Lune t’aidera à la retrouver.
Bonnes observations de l’étoile du berger !
Avec le cordial bonjour de Paul