Accueil du site > Les tiroirs aux questions > Terre > Au temps des dinosaures, je voudrais savoir si l’axe de la Terre avait un (...)

Au temps des dinosaures, je voudrais savoir si l’axe de la Terre avait un angle de 0 degré, 0 minutes et si la météorite, en se fracassant sur la Terre, aurait pu lui donner un angle de 23 degré, 27 minutes et ainsi des changements climatiques.

Jean-Pierre (12 ans, Montréal, Canada)

jeudi 29 avril 2010, par Yves-Patrik Maillard

Bonjour Jean-Pierre,
Dans l’absolu, n’importe quel impact ou frottement avec la surface de la Terre doit influer sur son moment cliquercinétique (la grandeur physique qui décrit la rotation d’un corps), que ce soit la chute d’une météorite, celle d’un avion ou le simple démarrage d’une voiture. Imagine un homme debout sur le pont d’un petit bateau. S’il est arrêté et démarre brusquement vers l’avant, le bateau se verra animé d’un mouvement vers l’arrière, selon le principe d’action = réaction. Imagine maintenant une grosse mouche que se pose à la périphérie d’une toupie, à la manière d’une météorite percutant la Terre ou encore plus impressionnant : le choc de boules de billard. La grande différence dans le cas qui nous occupe réside dans les rapports de masses en jeu. La Terre ne se met pas à ralentir ou accélérer sa rotation de manière perceptible à chaque démarrage d’une voiture pour la simple et bonne raison que la planète est bien plus lourde que le véhicule. Ainsi, pour modifier de manière significative le moment cinétique de la Terre, le projectile devrait avoir (ou avoir eu) une masse d’environ 1/1000 de celle de la Terre, et ce n’est là qu’un ordre de grandeur car il faut encore prendre en compte le point d’impact, selon qu’il est proche de l’équateur ou des pôles. A titre d’information, la Lune a une masse 80 fois plus petite de celle de la Terre...... ce qui signifie qu’un objet de taille adéquate avec une densité proche de celle de la Lune devrait avoir un diamètre tout juste 2.5 fois plus petit !!!!!!! (le volume varie avec le cube du rayon).
Toutes ces considérations, bien que sommaires, mènent à une faible probabilité pour la corrélation entre impact donnant naissance aux saisons et variations climatiques accompagnées d’extinction des dinosaures. Faible probabilité car peu d’objets se baladent dans l’espace avec une telle taille. Par exemple l’astéroïde Toutatis, un des plus gros observés, mesure 4.6 km de long sur 2.4 km de large ! .... et il ne représenterait qu’un grain de sésame en comparaison de la pastèque nécessaire à l’inclinaison de l’axe de la Terre.
Je reprends : faible probabilité par la rareté des collisionneurs potentiels, faible probabilité car si tel avait été le cas, la Terre devrait encore nous montrer une belle cicatrice quelque part..... même s’il est vrai que l’Océan Pacifique est énorme et pourrait jouer ce rôle.
Par contre, l’action simultanée d’une pluie de météorites devrait être considérée. Mais en fait il en faudrait tellement et de manière si synchronisée, que cette hypothèse est faiblement probable aussi.
Avec mes automnales salutations. Yves-Patrik