Qu’est-ce que le spectre éléctromagnétique ? Emilie, 10 ans, Colombie

Chère Emilie,
Sans doute as-tu déjà pu observer un bouchon ou un canard sur un plan d’eau où se propagent des vagues. Celles-ci progressent à la surface en s’éloignant de leur source. Lorsqu’elles rencontrent le bouchon ou le canard, celui-ci est entraîné dans un mouvement vertical, mais sans suivre la vague. La vague provoque donc une perturbation locale qui se traduit par un déplacement de matière verticalement alors que la perturbation se propage horizontalement. Étrange non ? Lorsqu’on parle, on comprime localement de l’air de manière saccadée pour produire une information que l’oreille de notre interlocuteur saura interpréter par son tympan sensible aux vibrations. Le front comprimé se répand dans l’atmosphère en s’éloignant de notre bouche. Nos paroles successives formes alors comme les strates d’un oignon.... mais en mouvement ! On parle d’ondes aussi ici. Comme les sons ont différentes caractéristiques, on peut les classer, d’aigu à graves, de haute fréquence à basse fréquence. C’est ce classement qu’on appelle le spectre sonore.
Dans le cas des ondes éléctromagnétiques, l’origine du phénomène se trouve dans l’agitation plus ou moins forte de particules chargées : électrons ou ions (ce sont des atomes plus ou moins dénudés de leurs électrons, donc non neutres électriquement). Cette agitation provoque une perturbation locale dont l’information est transmise à l’environnement par une onde dite éléctromagnétique. Étant donné qu’il y a une infinité de façon de faire vibrer ces particules chargées, il y a aussi une infinité d’ondes électromagnétiques. Celles-ci sont classées selon la célérité des vibrations, autrement dit leurs fréquences. C’est ce classement qui forme le spectre éléctromagnétique. Notre oeil est sensible à une certaine gamme de ces fréquences, disons un chapitre de tout le classeur, ce qu’on appelle le spectre visible et qui se manifeste notamment dans l’arc-en-ciel. Notre peau pour sa part est sensible au rayonnement infrarouge, un autre chapitre, qui correspond à la sensation de la température. De même, elle est sensible aux rayons dits ultra-violets, des rayons nocifs lorsque notre peau y est trop fortement exposée. Dans toute la gamme des rayonnements éléctromagnétiques, on trouve encore les rayons cosmiques, les rayons X, les micro-ondes ou encore les ondes Hertziennes (radio et TV) pour n’en donner que quelques exemples. Pour te permettre d’explorer un peu plus ce monde merveilleux des ondes électromagnétiques et des couleurs en particulier, je te propose de visiter le site suivant :
http://www.pourlascience.com/ et d’aller chercher parmi les "DOSSIERS" celui qui a pour titre "La Couleur". Tu y trouveras des informations précises et je te convie aussi à visiter quelques sites parmi ceux qui sont donnés en référence à la fin.
Bonne visite et à bientôt sous l’arc-en-ciel. Yves-Patrik