Accueil du site > Les tiroirs aux questions > Mesures et Temps > Comment peut-on déterminer la position qu’occupait une étoile dans le ciel il (...)

Comment peut-on déterminer la position qu’occupait une étoile dans le ciel il y a plusieurs années, si l’on connaît sa position actuelle ? Merci

Pascal (17 ans, Foix, France)

jeudi 29 avril 2010, par Yves-Patrik Maillard

Salut Pascal,
J’ai envie de te dire "position par rapport à quoi ?" . En effet, déterminer une position n’est possible que par rapport à un repère déterminé... et si possible immobile. Or on ne connaît pas de tel repère cliquerdans le ciel car tout bouge. Chaque étoile est animée d’un mouvement, chaque galaxie se meut relativement aux autres..... A long terme en tout cas, une entreprise de repérage des objets célestes est probablement vouée à l’échec. Cependant, pour une échelle de temps relativement courte, quelques milliers d’années, on peut obtenir des résultats bien satisfaisants en considérant que l’environnement stellaire n’a pas dû être trop agité. Le principe est grosso modo toujours le même. On effectue des observations aussi précises que possibles actuellement et ensuite on calcule pour des temps futurs ou antérieurs les positions voulues. Le principe est simple, mais la mise en oeuvre est un tout petit peu plus complexe. Je te donne juste un exemple :
La Terre est animée d’un mouvement de précession qui engendre une modification de la direction vers laquelle pointe son axe de rotation. Actuellement, on trouve l’étoile Polaire, dans le prolongement de cet axe, dans la constellation de la Petite Ourse. Mais il y a quelques milliers d’années (14’000, env.), notre axe pointait vers la constellation de la Lyre. L’étoile polaire de l’époque était donc Véga. Tu vois à quel point tout bouge et comment on pourrait mal interpréter un mouvement céleste alors que celui-ci n’est que la conséquence de notre propre mouvement. Je te laisse visiter le site clubastronomie qui t’en apprendra sur cette précession.
A bientôt, en te souhaitant de très belles fêtes de fin d’année. Yves-Patrik